La Bande dessinée contemporaine

Nicolas Labarre, La bande dessinée contemporaine, Presses Universitaires Blaise-Pascal, Collection « L’opportune », 2018, 64 p.

Recension de Benjamin Caraco

La bande dessinée a eu droit aux honneurs de la collection encyclopédique « Que sais-je ? » dès 1985. Le volume écrit par Annie Baron-Carvais (2007) a connu cinq éditions jusqu’en 2007 et n’a pas été actualisé depuis ou confié à un nouveau spécialiste, comme c’est parfois le cas. Si le sujet a bénéficié d’autres introductions – telles que La Bande dessinée de Benoît Peeters (1993) parue dans la collection « Dominos » de Flammarion en 1993 ou un autre ouvrage éponyme signé Thierry Groensteen (1997) pour les « Essentiels » de Milan en 1997, mis à jour en 2005 – force est de constater que de telles tentatives sont rares, en dépit de l’importance de la bande dessinée en termes économiques et culturels.

Ces synthèses jouent pourtant un rôle déterminant puisqu’elles sont bien souvent la seule occasion pour le lecteur intéressé, ou simplement curieux, de disposer d’une vue d’ensemble de la bande dessinée et de découvrir une réflexion critique, historique et théorique sur le médium. En cela, La Bande dessinée contemporaine de Nicolas Labarre (2017), spécialiste de la civilisation américaine et auteur d’un récent Heavy metal, l’autre Métal hurlant, est une initiative bienvenue. Publié dans la nouvelle collection « L’opportune » des Presses universitaires Blaise Pascal, le livre entend faire le point sur le sujet en 64 pages, prenant ici comme fil directeur l’évolution des supports de la bande dessinée contemporaine1. L’accent mis sur une telle temporalité conduit Labarre à passer rapidement sur les aspects historiques. Il compare toutefois, dans le premier chapitre, la situation de la bande dessinée à cinquante ans d’intervalle afin de mettre en lumière les nouveautés intervenues ainsi que les éléments de continuité.

Continuer la lecture

La Bande dessinée avant l’album

Alain Boillat, Marine Borel, Raphaël Oesterlé, Françoise Revaz, Case, strip, action ! Les feuilletons en bandes dessinées dans les magazines pour la jeunesse (1946-1959), Genève, Infolio, 2016, 248 pages, ISBN 9782884748216.

Note critique de Sylvain Lesage.

L’ouvrage est issu d’un projet de recherche intitulé « Le découpage de l’action : analyse narratologique de périodiques de bandes dessinées (1946-1959) » mené dans le cadre du GrEBD (Groupe d’étude sur la bande dessinée de la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne) à partir du dépouillement d’une partie de la collection du « Fonds Ghebali » (compte rendu du projet consultable ici). Ce fonds a été constitué à partir du legs du collectionneur Victor-Yves Ghebali (1942-2009). Avec plus de 15 000 documents pour 1 000 titres, le fonds représente un outil exceptionnel pour étudier « la BD avant l’album », pour reprendre le titre de l’exposition qui a précédé l’ouvrage (On peut retrouver les panneaux de l’exposition sur le site de l’université de Lausanne ici). Continuer la lecture