The Narratology of Comic Art

Kai Mikkonen, The Narratology of Comic Art, Routledge, Collection « Routledge Advances in Comics Studies », 2017.

Recension d’Anne Grand d’Esnon

Ayant commencé à apprendre à lire avec des bandes dessinées, je me suis depuis posé des questions comme « Pourquoi les récits de bandes dessinées sont-ils si intéressants et attirants ? » et « Qu’est-ce qui est particulièrement efficace dans le fait de raconter des histoires grâce à cette forme d’art et de littérature ? ». L’écriture de The Narratology of Comic Art a été l’occasion d’explorer de telles questions en profondeur.

Having first learned how to read by way of comic books, I have posed questions to myself such as: « Why are comics so interesting and appealing as narratives? » and « What is particularly effective about telling stories in this form of art and literature? ». The process of writing The Narratology of Comic Art has been a meaningful way to explore such questions. (Mikkonen 2017, 278)

Dans la conclusion de son ouvrage The Narratology of Comic Art, Kai Mikkonen insiste sur l’enrichissement et l’articulation entre expérience et plaisir de lecture d’une part, et recherche narratologique d’autre part, là où certain·es verraient une contradiction. La narratologie, pour Mikkonen, n’a véritablement d’intérêt que si elle tente de comprendre le rôle de la forme dans la production de sens. Cette conception de la théorie narrative s’appuie en même temps sur un parti-pris qui consiste à en circonscrire d’emblée le territoire en renonçant à une ambition théorique totalisante, en accordant une place essentielle à l’interprétation et aux exemples : une narratologie qui produit et affine des outils d’analyse souples au service des œuvres, susceptible de se déplacer et de se transformer en fonction des médiums et des périodes. Le résultat de cette entreprise est un ouvrage qui synthétise et approfondit un ensemble de problématiques de la narration de bande dessinée jusqu’ici plus éparses. Lire la suite

Petite histoire politique de la BD belge de langue française, années 1920-1960

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Philippe Delisle, Petite histoire politique de la BD belge de langue française, années 1920-1960, Paris, Éditions Karthala, Collection « Esprit BD », 2016.

Recension de Jessica Kohn

Philippe Delisle dirige la collection « Esprit BD » depuis 2008 aux Éditions Karthala. Celle-ci développe l’étude de divers thèmes historiques et sociologiques repérables dans les récits en bande dessinée, qu’il s’agisse de l’imaginaire colonial (2008 ; 2011), du catholicisme (2010 ; 2016) ou des représentations du Moyen Âge (2016). Son but est de faire ressortir les représentations construites par la bande dessinée et qui participent ainsi à l’édification d’une culture partagée. Dans son dernier ouvrage, Petite histoire politique de la BD belge de langue française, Philippe Delisle s’attache de cette manière à explorer certains aspects politiques particulièrement prééminents dans la bande dessinée des années 1920 aux années 1960. Il limite toutefois son corpus aux productions éditées en Belgique francophone, productions qu’il désigne comme « wallono-bruxelloises ». Ses principales sources sont les récits publiés par des auteurs belges ou français dans les illustrés Tintin et Spirou, complétés par certaines histoires parues dans Héroïc-Albums et Petits Belges. Lire la suite

Arresting Development: Comics at the Boundaries of Literature

Christopher Pizzino, Arresting Development: Comics at the Boundaries of Literature, Austin, University of Texas Press, 2016, 231 pages, ISBN 978-1-477-30977-3

Note critique d’Isabelle Licari-Guillaume

Dans Arresting Development, Christopher Pizzino s’intéresse au statut culturel de la bande dessinée états-unienne depuis le début des années 1980, postulant que le contexte social dans lequel s’opèrent la production et la réception de la bande dessinée a une influence directe sur les contenus ainsi produits. Il montre que malgré l’avènement d’un discours axé sur l’idée d’une maturation progressive du média, selon lequel la bande dessinée serait à présent pleinement « adulte » et légitime, les auteur‧trices de comics1 sont renvoyé‧es à une illégitimité de fait, d’autant plus difficile à dénoncer qu’elle est masquée par l’omniprésence de ce discours. La production des auteur‧trices de bande dessinée est donc marquée par une conscience aigüe de l’illégitimité de leur média, et cette conscience influence l’identité esthétique et narrative de l’œuvre, indépendamment du fait que l’auteur‧trice ait ou non l’intention consciente de problématiser ces questions de statut. Ces auteur‧trices de comics incorporent dans leur discours une autocritique qui peut s’apparenter à une forme d’autodestruction, et que Pizzino nomme « autoclasme » (autoclasm).

Lire la suite

Cultures of Comics Work

Brienza, Casey, and Paddy Johnston (eds.), Cultures of Comics Work, Palgrave, 2016, 308 pages, ISBN 978-1-137-55090-3

Recension de Bounthavy Suvilay 

Même si dans la presse grand public, l’auteur reste l’équivalent d’un démiurge solitaire pour les besoins des récits médiatiques et des stratégies de promotion commerciale, la sociologie et l’histoire littéraire ont depuis assez longtemps tordu le cou à cette idée reçue. Howard Becker (1988) rappelait dans Les Mondes de l’art que la croyance en l’excellence d’un artiste se reflétant dans le génie d’une œuvre est une idée historiquement datée et spécifique à certaines cultures. De son côté, Alain Vaillant (2010) a montré de quelle manière Pierre Bourdieu s’est laissé influencé par le discours scolaire de canonisation des auteurs dans sa présentation de l’autonomisation de la littérature. Les sociologues de l’art et de la culture en France (Jeanpierre et Roueff 2014, Lizé et alii 2011, Lizé et alii 2014) ont également produit de nombreux travaux récents sur les intermédiaires culturels et leur rôle sur la création de valeurs. Jean-Matthieu Méon (2014) consacre d’ailleurs un article aux « Logiques et pratiques de l’intermédiation dans l’édition de bande dessinée en France ». Dans le même temps, la crise du livre a poussé les auteurs de bande dessinée à se rassembler pour défendre leurs droits et une vaste enquête supervisée par des sociologues a permis de dresser un état des lieux de la profession en 2015[1]. Lire la suite

La Balade nationale

Sylvain Venayre, Etienne Davodeau, La Balade nationale. Paris, La Découverte / La Revue dessinée, « Histoire dessinée de la France », t. 1, « Les Origines », 2017, 168 pages, ISBN 979-1092530407

Recension de Sylvain Lesage 

Il n’est pas besoin de chercher bien loin pour trouver des marques de l’intérêt grandissant pour les formes d’hybridation entre histoire et bande dessinée. Pour n’en prendre qu’un exemple récent, la collaboration d’historien·ne·s de premier plan à la collection « Ils ont fait l’histoire » des éditions Glénat (Hervé Leuwers sur Robespierre (Gabella 2017), Vincent Duclert sur Jaurès (Morvan 2014), Florence Alazard sur François Ier…) témoigne d’une capacité des historien·ne·s à s’emparer de formes visuelles d’écriture de l’histoire. Cet abaissement des frontières entre histoire et bande dessinée tient assurément, pour partie, à la vogue de la bande dessinée de non-fiction, portée notamment par l’œuvre de Joe Sacco, ainsi que par des entreprises éditoriales réussies telles que « La Petite Bédéthèque des savoirs » (Le Lombard) et La Revue dessinée. Ces formes dessinées de l’investigation journalistique et scientifique, des sociologues s’en sont déjà emparées – par exemple à travers la collection « Sociorama » (Casterman). Lire la suite

Bibliographies : archives des bibliographies « Laboratoire Sciences dessinées »

Auteurs : Laboratoire Junior Sciences Dessinées (Bénédicte Tratnjek et Tristan Martine)

Afin de compléter les bibliographies réalisées dans le cadre de La Brèche, la liste ci-dessous renvoie vers l’ensemble des bibliographies réalisées dans le cadre du laboratoire Junior « Sciences Dessinées » (ENS de Lyon). Lire la suite

A Theory of Narrative Drawing

Simon Grennan, A Theory of Narrative Drawing, New York, Palgrave, collection “Palgrave Studies in Comics and Graphic Novels”, 2017, 277 pages.  ISBN 978-1-137-51844-6.

Note critique de Brigitte Friant-Kessler

Commençons par la fin. Arrêt sur image : La leçon d’anatomie du docteur Tulp de Rembrandt, peint en 1632. Rassemblés autour de celui qui officie, des chirurgiens et pairs observent et suivent avec attention les gestes qui consistent à disséquer un bras. Ma vision, fortement contingentée par la lecture que je viens de terminer, à savoir A Theory of Narrative Drawing, se superpose à ma perception du tableau, par ailleurs associé à plusieurs pastiches et parodies visuelles dont l’une me remet Astérix et le devin en mémoire. La composition et le sujet du tableau renvoient à l’idée même de mouvement entre le corps et l’âme (Descartes en Hollande), les débats sur les planètes (Galilée) et la circulation des savoirs. De cet ensemble ne peuvent s’éclipser d’autres œuvres visuelles vues, aperçues, commentées et étudiées, soit concomitantes à la période, ou datant d’une époque antérieure (La Fabrica de Vésalius). Lire la suite

Ouvrages à recenser

2018

  • Sylvain Lesage, Publier la bande dessinée : les éditeurs franco-belges et l’album, 1950-1990, Villeurbanne, Presses de l’ENSSIB. À paraître (mars).
  • Pascal Robert, La bande dessinée, une intelligence subversive, Villeurbanne, Presses de l’ENSSIB. À paraître (mars).
  • Michel Matly, La fonction de la bande dessinée, Clermont-Ferrand, PU Blaise-Pascal
  • Dariek Scott et Ramzi Fawaz (dir.), “Queer About Comics”, numéro spécial de American Literature, volume 90, numéro 2.
  • Vincent Chambarlhac, Julien Hage & Bertrand Tillier, Le Trait 68. Insubordination graphique et contestations politiques, 1966-1973, Paris, Citadelles & Mazenod
  • Simon Grennan, Roger Sabin et Julian Waite, Marie Duval, Oxford, Myriad
  • Nicolas Streeten & Cath Tate, The Inking Woman: 250 Years of Women Cartoon and Comic Artists in Britain, Oxford, Myriad
  • Nicolas Tellop, Snoopy Theory, Le Murmure

2017

  • Ahmed, Maaheen, Stéphanie Delneste & Jean-Louis Tilleuil (dir.), Le Statut culturel de la bande dessinée/The Cultural Standing of Comics, Louvain-la-Neuve, Academia-L’Harmattan
  • Bande dessinée: Thinking Outside the Boxes, numéro spécial de Yale French Studies n° 131
  • Brienza, Casey & Paddy Johnston (dir.), Cultures of Comics Work, London, Palgrave
  • Cutter, Martha J., The Illustrated Slave: Empathy, Graphic Narrative, and the Visual Culture of the Transatlantic Abolition Movement, 1800–1852, Atlanta, University of Georgia Press
  • Fresnault-Deruelle, Pierre, Edgar P. Jacobs ou l’image arrêtée, Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, coll. Iconotextes
  • Gardner, Jared & Ian Gordon (dir.), The Comics of Charles Schulz: The Good Grief of Modern Life, Jackson: University of Mississippi Press
  • Grace, Dominick & Eric Hoffman (dir.), The Canadian Alternative: Cartoonists, Comics, and Graphic Novels, Jackson, University Press of Mississippi
  • Groensteen, Thierry, La Bande dessinée au tournant, Bruxelles, Les Impressions Nouvelles
  • Herman, David (dir.), Animal Comics: Multispecies Storyworlds in Graphic Narratives, Londres, Bloomsbury
  • Kunka, Andrew, Autobiographical Comics, Londres, Bloomsbury
  • Le Sacre de la bande dessinée, numéro spécial de Le Débat n° 195 (2017)
  • Mainardi, Patricia, Another World: Nineteenth-Century Illustrated Print Culture, New Haven, Yale University Press
  • Dan Mazur & Alexander Danner, Comics. Une histoire de la BD, de 1968 à nos jours, Paris, Hors Collection
  • Pasamonik, Didier, Joël Kotek, Shoah et bande dessinée. L’image au service de la mémoire, Paris, Denoël Graphic / Mémorial de la Shoah
  • Polak, Kate, Ethics in the Gutter: Empathy and Historical Fiction in Comics, Columbus, Ohio State University Press
  • Robert, Pascal, De l’incommunication au miroir de la bande dessinée, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal
  • Tellop, Nicolas, L’Anti-Atome, Montrouge, PLG

Lire la suite

Le roman graphique

Bibliographie commentée

Auteurs : Agatha Mohring, Côme Martin, Benoît Crucifix

Date de création : 13/03/2016

Date de mise à jour : 13/03/2016


Les productions artistiques étiquetées « roman graphique » du début du XXe siècle à nos jours revêtent des formes si différentes qu’on a parfois l’impression que le roman graphique est un « objet non identifié », ou du moins que ses contours sont flous et ses frontières poreuses. Ce qui est aujourd’hui une sorte de « label roman graphique » tend à se confondre avec un « label bande dessinée d’auteur », regroupant des sous-genres hétérogènes comme la bande dessinée autobiographique, historique, anthropologique, les récits de voyage etc. Ces productions hétéroclites, tant au niveau graphique que narratif et médiatique, regroupées sous la bannière du roman graphique, n’ont que peu de choses à voir avec les nouvelles illustrées ou les bandes dessinées xylographiques de la première moitié du XXe siècle, dénommés également romans graphiques. Lire la suite

La bande dessinée numérique

Bibliographie commentée

Auteur : Julien Baudry

Date de création : 27/02/2016

Date de mise à jour : 27/02/2016

Cette bibliographie, volontairement non exhaustive, est une sélection de 27 références de base utiles pour qui souhaite se pencher sur les évolutions de la bande dessinée à l’heure de la création numérique. On y trouvera des approches historique (Peeters, Baudry, Robert, Campbell), théorique (McCloud, Boudissa, Groensteen, Rageul, Streiff, Guillaumie), sociologique et communicationnelle (Falgas, Paolucci), mais aussi des états des lieux plus factuels (Naeco, Guilbert) ou des focus sur certains types d’oeuvres comme le blog bd (Caboche), la bande dessinée interactive (Streiff, Rageul) ou encore le scantrad (Daval et Moscovitz, BDZMag, Pigeat). Lire la suite

Perspectives sur la recherche en bande dessinée

Bibliographie commentée

Auteurs : Benoît Crucifix

Date de création : 12/02/2016

Commentaires sur la bibliographie

En même temps que la recherche en bande dessinée se structure institutionnellement au sein de l’université, les travaux portant sur l’état de cette recherche se font de plus en plus courants, témoignant d’une réflexion accrue sur le champ. Cette bibliographie, non-exhaustive, a pour but de rassembler quelques études qui se penchent sur le discours scientifique et critique sur la bande dessinée pour évaluer son état, penser ses limites et proposer de nouvelles pistes de réflexion. Cette question est d’ailleurs au cœur de la Brèche en tant que projet et réseau, puisque celui-ci a en partie grandi suite aux entretiens réalisés par Julien Baudry avec de jeunes chercheurs en bande dessinée : entretiens qui ont servi de bases à une analyse fouillée des différents aspects de cette jeune recherche (disciplines, lieux et réseaux institutionnels, axes de recherche, corpus, etc.), publiée sur Le Carnet de Comicalités (Baudry 2015). Lire la suite

Les femmes en bande dessinée

Bibliographie commentée

Auteure : Jessica Kohn

Date de création : 15/03/2016

Date de mise à jour : 15/03/2016

Commentaire sur la bibliographie

La question de la place des femmes en bande dessinée a fait largement débat en 2015-2016, autour du manifeste du collectif BD égalité, de la sélection entièrement masculine du Grand Prix d’Angoulême, et des résultats de l’enquête des États Généraux de la Bande dessinée qui montrent que les femmes, plus présentes sur le marché éditorial qu’on ne le disait jusqu’alors, sont aussi traitées de manière inégale (Guilhaumou, Dermenjian, Kohn, Nocerino). Lire la suite

Le métier d’auteur·e de bande dessinée

Bibliographie commentée

Auteurs : Jessica Kohn et Pierre Nocerino

Date de création : 29/02/2016

Date de mise à jour : 02/03/2016

Commentaires sur la bibliographie

« Auteur de bande dessinée » n’est pas un métier… tout du moins d’un point de vue juridique ou administratif. Cette catégorie étant inexistante, il est difficile de connaître la situation économique ou sociale des auteurs, ou même leur nombre. Les rares données existantes sont le résultat d’initiative des professionnels du milieu, qu’ils soient journalistes spécialisés (Ratier, 2016 ; Guilbert, 2015), représentants d’auteurs ou auteurs eux-mêmes (Cornaud, 2004 ; EGBD, 2016). Lire la suite

Bande dessinée et cinéma

Bibliographie commentée

Auteurs:
Benoît Crucifix (Université de Liège / Université catholique de Louvain)
David Pinho Barros (KU Leuven / Universidade do Porto)

Date de création: 10 octobre 2016

Commentaires

C’est un peu une relation amour-haine qui caractérise les liens entre bande dessinée et cinéma, ainsi que les discours qui y sont rattachés : les deux médias seraient « nés » quasiment en même temps, la projection cinématographique aurait amené le comic strip du journal à devoir se mesurer et se réinventer face à cette compétition médiatique (Smolderen, 2009), et leurs processus respectifs d’institutionnalisation sont relativement asynchroniques puisque les études en cinéma se sont installés au sein de l’université de façon beaucoup plus rapide et stable que la recherche en bande dessinée. Pour paraphraser le titre d’un numéro spécial dirigé par Bart Beaty (2011), les comics studies ont cinquante ans de retard sur les film studies. Lire la suite

Consignes aux rédacteurs.trices et feuille de style

  • Les contributeurs.trices sont membres de la Brèche.
  • La liste des ouvrages en attente de recensions est disponible en ligne.
  • Chaque contributeur.trice ne peut recenser qu’un seul ouvrage à la fois (exception faite pour les notes critiques).
  • Les propositions de contribution sont à envoyer à lectures.labreche@gmail.com. Les textes sont à rendre dans des délais différents suivant les types de contribution (voir ci-dessous).

Lire la suite