What Happens When Nothing Happens: une poétique de l’ennui en bande dessinée

Greice Schneider. 2016. What Happens When Nothing Happens. Boredom and Everyday Life in Contemporary Comics. Leuven: Leuven University Press.

Une poétique de l’ennui en bande dessinée : paradoxes et mérites d’une méthode glissante et dialectique

Note critique d’Irène Le Roy Ladurie

L’ouvrage What happens when nothing happens est tiré de la thèse de doctorat de Greice Schneider, actuellement professeure en communication à l’Université fédérale de Sergipe. Elle propose une exploration originale des romans graphiques contemporains nord-américains et européens sous l’angle inattendu de l’ennui et du quotidien. Greice Schneider module une approche à la fois historique, culturelle, esthétique et narratologique du phénomène. C’est la pluralité de ces angles articulés dans une combinatoire cohérente qui fait pour partie le grand mérite de l’ouvrage, renouvelant des approches par trop monolithiques dans l’exégèse des bandes dessinées. Le corrélat plus appréciable encore de cette démarche est le parti pris d’analyse complète d’œuvres de bandes dessinées, tout au long de l’ouvrage, mais également au terme de celui-ci dans trois chapitres dédiés respectivement à Adrian Tomine, Lewis Trondheim et Chris Ware, prouvant ainsi qu’il n’est pas d’étude approfondie du 9ème art sans commentaire exigeant et exhaustif d’œuvre de bande dessinée. Continuer la lecture