L’Anti-Atome : Franquin à l’épreuve de la vie

Le point de départ du premier essai de Nicolas Tellop, spécialiste de bande dessinée et de cinéma dont on retrouve les écrits dans Les Cahiers de la BD, Septième Obsession ou Neuvième art 2.0 est la notion de « Style Atome ». À l’instar de la « Ligne Claire », cette expression sert à qualifier le style graphique de certains dessinateurs de la presse belge pour enfants des années 1950, en particulier Jijé, André Franquin, et leurs confrères de la rédaction du Journal de Spirou (Roba, Peyo, Will, Macherot, Dino Attanasio…). Le nom de ce style, donné a posteriori et ne correspondant pas réellement à une « école » graphique historiquement identifiable, vient de l’Atomium exposé à Bruxelles lors de l’Expo 58, symbole éclatant du modernisme triomphant de la société occidentale à la fin des années 1950. Continuer la lecture

Breaking the Frames: Populism and Prestige in Comics Studies

Marc Singer, Breaking the Frames. Populism and Prestige in Comics Studies, University of Texas Press, 2019. 292 pages, 34,95$, ISBN: 978-1-4773-1710-5

Breaking the Frames est un livre dont la parution a fait grand bruit dans le milieu des comics studies nord-américaines début 2019, notamment grâce au choix de rendre disponible largement son introduction saignante, sur Amazon, Google Books ou sur le site du Comics Journal. Ce retentissement s’explique non seulement par regard critique acéré que porte Singer sur l’état de la discipline[1] mais aussi par sa volonté de désigner nommément les auteurs et les textes qui lui semblent défaillants sur le plan méthodologique. S’il n’est pas rare dans les études de bande dessinée de découvrir des désaccords théoriques marqués – lorsque Simon Grennan éreinte Neil Cohn dans A Theory of Narrative Drawing, par exemple – ou des recensions en forme de manifeste méthodologie – Martin Lund sur les lectures politiques de super-héros, ou à la critique fondatrice de l’état du champ par Bart Beaty en 2004 (« Assessing ») – il est inédit qu’un ouvrage entier soit consacré à ce type d’analyse. Singer explique cependant avoir été poussé à écrire à la fois par la lecture répétée d’articles indignes, mais aussi par son désir de redynamiser la discipline (« The (Re)Collection Agency #11 »). En ce sens, il semble introduire dans le versant universitaire de la discipline une pratique de la polémique longtemps cantonnée au versant érudit et éditorial, et dont l’exemple paradigmatique reste le courrier des lecteurs du Comics Journal dans les années 80 et 90. Si ses effets restent à vérifier sur le moyen et le long-terme, et si l’ouvrage lui-même n’est pas irréprochable, les réactions immédiates qu’il a suscitées démontrent l’utilité de cette critique franche. Continuer la lecture

(À Suivre) Archives d’une revue culte

Sylvain Lesage et Gert Meesters (dir.), (À Suivre) Archives d’une revue culte, Tours : Presses universitaires François-Rabelais, collection Iconotextes, 360 pages, 25€, ISBN : 978-2-86906-682-3

(À Suivre) Archives d’une revue culte (ci-après ASArc) est un ouvrage collectif qui ambitionne de rendre compte de l’histoire éditoriale du magazine de bande dessinée au cours de ses près de vingt ans d’existence (1978-1997), en embrassant aussi ses déclinaisons et dérivés comme la version néerlandaise Wordt Vervolgd, ou encore l’éphémère revue Corto.

ASArc contribue donc à consolider une approche institutionnelle et éditoriale au sein des études de bande dessinée, après des ouvrages comme L’Association : une utopie éditoriale et esthétique du groupe ACME, French Cartoon Art in the 1960s and 1970s. « Pilote hebdomadaire » and the Teenager « Bande Dessinée » de Wendy Michallat ou mon propre Heavy Metal, l’autre Métal Hurlant, et en attendant un ouvrage consacré à Glénat, toujours sous la houlette du groupe ACME. Continuer la lecture